Cimacro

Additif pour améliorer l'adhérence des mortiers

  • Propriétés
  • Mode d'emploi
  • Conseils
    • Cimacro améliore fortement l ’adhérence des mortiers sur les supports traditionnels. Son utilisation permet de supprimer les travaux de préparation, repiquage ou bouchage des surfaces.
    • Son application diminue la dessiccation prématurée des mortiers et supprime le faïençage qui peut en résulter. La porosite est supprimée la résistance aux produits chimiques est nettement augmentée.
    • Cimacro augmente la résistance à la traction, à l ’usure et aux chocs
  • Preparation des supports

    Les supports devront être sains, fermes et propres, soigneusement dégraissés et débarrassés des laitances superficielles ou parties non adhérentes ; ils seront toujours préalablement mouillés à saturation et épongés. Les mortiers seront préparés par mélange d ’une solution de produit avec des agrégats (sable et ciment) adapté aux problèmes à résoudre.

    Application

    • SOLUTION 1 : EAU : 67% PRODUIT : 33%
    • SOLUTION 2 : EAU : 75% PRODUIT : 25%
    • SOLUTION 3 : EAU : 80% PRODUIT : 20%
    • AGREGATS A : SABLE : 50% CIMENT : 50%
    • AGREGATS B : SABLE : 67% CIMENT : 33%
    • AGREGATS C : SABLE : 75% CIMENT : 25%

    Bien agiter avant emploi.

    Les dosages en ciment et en produit seront d ’autant plus élevés que les épaisseurs à appliquer seront faibles :

    • De 0 à 10 mm : solution 1 – Agrégats A
    • Au-dessus de 10 mm : solution 2 ou 3 – Agrégats B ou C (suivant les résultats recherchés)

    Ce produit est compatible avec les ciments de type CEM 32,5 – 42,5 – 52,5 ; éviter l ’utilisation de ciments éventés ou de fabrication, ancienne.

    Enduits au ciment :

    • Appliquer un gobetis de 3 à 5 mm préparé avec des agrégats « A » gâchés dans la solution 1
    • Laisser tirer le gobetis pendant 5 à 6 heures à 20 °C
    • Appliquer un enduit composé d ’agrégats « C » gâchés avec de l ’eau ou avec la solution 2 pour obtenir un revêtement plus résistant et moins fissurable
    • Cet enduit sera égalisé à la règle sans talochage et 24h après l ’opération, on procèdera à la finition avec un mortier ordinaire

    Chapes en ciment :

    • Appliquer au balai un mouchetis composé d ’agrégats « A » gâchés dans la solution 1
    • Avant le durcissement du mouchetis, couler la chape avec un mortier composé d ’agrégats « C » gâchés dans la solution 2
    • La chape sera égalisée à la règle et talochée une à deux heures après
    • Les chapes peuvent être protégées de la dessiccation par pulvérisation de solution 1, à raison de 150 à 200 cm3 au m2

    Ragréages minces :

    • (Bullages, fissures, trous de broches et d ’écarteurs …)
    • Appliquer à la truelle un mortier d ’agrégats « A » gâchés avec la solution 1

    Reprises du bétonnage :

    • Après un lavage au jet d ’eau des zones à reprendre, répandre sur les surfaces encore mouillées quelques millimètres du mortier d ’agrégats « A » gâchés dans la solution 1
    • Le béton doit être coulé aussitôt après cette application

    Enduits bâtards :

    • Suite au nettoyage sérieux du support, appliquer un gobetis de 3 à 5 mm préparé avec des agrégats « A » gâchés dans la solution 1
    • Après avoir laissé tirer le gobetis, appliquer le mortier bâtard composé de 1,5 partie de ciment, 8 parties de sable, une partie de chaux hydraulique gâchées dans la solution 2
    • Sur le béton cellulaire, le mortier bâtard sera composé d ’une partie de ciment, 9 parties de sable et une partie de chaux hydraulique gâchées dans la solution 2

    Enduit au plâtre :

    • Première méthode :

    Après brossage énergique du support, préparer et projeter à la truelle immédiatement après sa confection, un mortier très fluide composé de 25 kg de plâtre, 75 kg de sable et 25 litres de la solution 3

    - L ’application de l ’enduit classique au plâtre sera réalisée environ une heure après cette opération de gobetage

    • Deuxième méthode :

    Après brossage du support, appliquer au rouleau une laitance composée de 10 litres de solution « A » pour 3,5 kg de plâtre

    L ’enduisage classique au plâtre sera réalisé avant le séchage complet de ce badigeon

    Collage de matériaux isolants et peintures :

    • Appliquer à la brosse ou au rouleau 300 ou 500 grammes de produit pur au m2

    Collage de carrelages :

    • (Mortier d ’accrochage)
    • Suite au nettoyage et mouillage des supports, appliquer à la truelle ou au rouleau un mortier d ’agrégats « A » gâchés dans la solution 1 sous une épaisseur de 1 à 5 mm
    • Après séchage de cette couche d ’accrochage, mouiller à nouveau et mettre en place sous une épaisseur de 3 à 10 mm un mortier de pose composé d ’agrégats « B » (sable fin < 1 mm) gâchés dans la solution 2.

    POUR TOUS AUTRES CAS D ’UTILISATION, NOUS CONSULTER.

    Pour les principales utilisations que nous venons d ’évoquer, la consommation de produit varie de 40 à 120 grammes au m2 et par millimètre d ’épaisseur du mortier.

  • Domaines d ’utilisation :

    • La confection de chapes et d ’enduits
    • Le gobetis d ’accrochage pour enduits, chapes et revêtements
    • La reprise de bétonnage, reprofilage d ’angles ou moulures et réparations d ’épaufrures
    • Le bouchage de fissures, nids de graviers, accrochage de décoffrage
    • Les surfaçages des chapes en leur procurant des qualités anti poussières
    • La confection de chapes anti-abrasion
    • Le collage des matériaux isolants et des carrelages sur les supports en béton
    • Le collage sur carrelage poreux

Pour obtenir plus d'information, contactez-nous :

Téléphone : 02 96 94 60 99